Éviter ou détecter une crevaison sur mon véhicule

Une crevaison peut survenir à n’importe quel moment, pour diverses raisons. Comprendre et être davantage vigilant aux facteurs de risques et aux symptômes d’une crevaison pourraient vous permettre de l’éviter.  Nous allons donc voir que faire et quel comportement adopter pour éviter ou détecter une crevaison sur votre véhicule. 

Identifier les facteurs de risques d’une crevaison 

Vous devez prendre en compte qu’un bon entretien de vos pneus peut limiter les facteurs de risques de crevaison.

Cependant, même avec un très bon entretien de vos pneumatiques il est possible que vous creviez, il s’agit de quelque chose d’accidentel qui ne dépend pas que de vous. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Il peut alors vous être utile de connaître ces facteurs de risques afin d’essayer de les limiter. 

Les différentes causes de pneus crevés :

  • Le sous-gonflage de vos pneus. La pression des pneus doit impérativement être vérifiée régulièrement. Un pneu sous-gonflé consomme davantage de carburant, s’use plus vite, et risque d’éclater à tout moment. Pour éviter que cela ne se produise, il est vous est conseillé de vérifier la pression de vos pneus tous les mois ainsi qu’avant de faire un long trajet. 
  • L’usure de vos pneus. Là encore vous pouvez réduire ce facteur de risques en vérifiant les témoins d’usure de vos pneus régulièrement. Si vos pneus ont plus de 5 ans il vous est conseillé de contrôler régulièrement leur état. L’usure entraîne un risque d’éclatement du pneu et donc de crevaison, mais pas seulement. Un pneu usé est également dangereux car moins adhérent, en cas de pluie vous risqueriez de faire un aquaplaning. 
  • Le choc. En effet, la rencontre avec un trottoir peut s’avérer fatale pour votre pneu. Un nid de poule, un objet coupant, de nombreuses choses peuvent provoquer la déchirure ou la perforation de la gomme de votre pneu. Pour limiter ce risque, soyez vigilant au maximum. 

En étant le plus vigilant possible, vous pouvez limitez ces facteurs de risques et ainsi éviter ou détecter une crevaison sur votre véhicule.

Autres conseils pour prévenir la crevaison

En plus de prendre soin de limiter les facteurs de risques de la crevaison, vous pouvez adopter quelques bons réflexes simples, pour votre sécurité et celles des autres automobilistes :

Adoptez un comportement vigilant au volant

Avoir un style de conduite souple et raisonnable permet de rallonger la longévité de vos pneus. En effet, vos pneus n’aiment pas réellement la vitesse sur la durée !

Changez vos pneus régulièrement 

Il est recommandé de faire changer ses pneumatiques lorsque le témoin d’usure apparaît au niveau de la bande de roulement. La qualité de la gomme s’altère avec le temps, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas garder un pneu plus de 10 ans. Un pneu n’a pas de durée de vie fixe. Cependant, au bout de 5 ans, vous devez le faire contrôler minutieusement auprès d’un professionnel au moins une fois par an. En règle générale, un bon pneu de qualité, doit être remplacé tous les 40 000 ou 50 000 km.

Stockez vos pneus avec précaution

Si vous avez des pneus supplémentaires, faites attention à les entreposer de manière appropriée. De cette façon, vous permettrez d’éviter de les endommager et de réduire leur durée de vie. Si vous le souhaitez, vous pouvez entreposer vos pneus chez votre détaillant afin que les conditions et les températures soient idéales. C’est ce qu’on appelle du gardiennage de pneus

Vérifiez fréquemment le parallélisme et l’équilibrage de vos roues 

En tant qu’automobiliste, il est important de vérifier régulièrement l’alignement de vos roues. Si vous le faites, cela vous permettra de conserver la direction et la maniabilité du volant. Cela réduira également le risque d’usure prématurée de vos pneus. 

Choisissez votre type de pneus en fonction de la saison  

Il est préférable d’utiliser le bon type de pneu en fonction de la saison et de l’état des routes. Par exemple, il est fortement déconseillé d’utiliser des pneus d’hiver l’été, sous de forte chaleur. L’été, préférez l’utilisation de pneus été ou 4-saisons.

Malheureusement, vous ne pouvez pas toujours éviter ou détecter la crevaison sur votre véhicule. Il peut arriver que même en ayant été très vigilant et consciencieux, l’un de vos pneus crève. Vous devrez alors procéder au changement de pneu ou utiliser une bombe anti-crevaison en fonction de l’état de votre pneu. Avant que cela ne se produise et pour pouvoir essayer de l’éviter, il est important de savoir repérer les symptômes d’une crevaison d’un pneu.

Quels sont les symptômes d’une crevaison ? 

Lors d’une crevaison, votre pneu peut être totalement à plat, mais il peut également avoir une microdéchirure ou des micros-coupures. Ce genre de petites crevaisons entraînent une perte de pression, un dégonflage plus lent et sont moins faciles à repérer. Il existe plusieurs indices permettant de repérer la crevaison :

  • Coupure/déchirure évidente, votre pneu est à plat ;
  • Coupure/déchirure non-visible, il existe différentes techniques vous permettant de trouver la source de la fuite (passer une éponge avec du liquide vaisselle, mettre le pneu dans un bac d’eau pour détecter les bulles qui s’échappent de la fuite) ;
  • Baisse de pression régulière et anormale des pneus ;
  • Perte de maniabilité de votre véhicule.

S’il s’avère que vous repérez une coupure ou déchirure sur l’un de vos pneus, et que vous ne savez pas comment monter votre roue de secours (pneu galette) ou que vous voulez vous assurer que vous possédez tous les outils nécessaires (cric, démonte-pneu, douille, écrou antivol, compresseur, kit de réparation, bombe anti-crevaison, gilet de sécurité, triangle de signalisation…), je vous invite à aller lire notre article Que faire en cas de crevaison ?. 


0 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *